Le premier art Byzantin, un mélange de traditions

Le premier art Byzantin était en pleine évolution à l’ère du règne de Justinien. Il s’agit d’une époque marquant l’histoire de l’art avec ses caractéristiques réunissant trois principales traditions, dont celles romaines, orientale et de christianisme. L’art Byzantin a connu un essor considérable, une fois l’Empire romain d’occident a touché à sa fin, en 476. À titre de rappel, son déclin date de 1453, année de la chute de Constantinople. Ce type d’art a pu se faire connaître, même s’il a dû cohabiter avec l’art paléochrétien.

Le premier art byzantin décliné en Mosaïque, peinture et architecture

art-byzantin.jpg

L’histoire de l’art byzantin est marquée par deux évènements principaux, dont l’Edit de Milan (313) et la consécration de Constantinople (330) en tant que « nouvelle Rome ». Avec la mosaïque et la peinture, l’art byzantin mettait l’accent sur l’esprit conservateur. Ainsi, les sols du Grand Palais de Constantinople ont été ornés de mosaïques qui datent de l’ère de Justinien. Ils mettent en scène un aspect classique. D’ailleurs, ce classicisme est un maître mot dans l’art byzantin. L’architecture religieuse, quant à elle, se caractérisait, pendant cette période, par des bâtiments trapus avec un extérieur très sobre. Toutefois, l’intérieur arbore une architecture plus qu’attrayante. Les architectes de cette époque prêtaient plus d’attentions à la combinaison du plan basilical et du plan centré.

Nombreux objets d’art et sculpture en pierre

Les ivoires font partie des principales matières utilisées dans la conception des objets d’art, à l’époque du premier art byzantin. Elles permettaient aux artistes de concevoir des diptyques, utilisées comme tablettes à écrire. Ce type d’art qui est à la fois diversifié et riche est à l’origine de nombreuses pièces d’orfèvrerie. Ces objets s’utilisent non seulement dabs l’univers profane, mais aussi dans le domaine religieux. Par ailleurs, l’art byzantin se caractérise par une technique de peinture sur bois, mais à caractéristique religieuse.