Le marché de l’art: rôle et fonctionnement

Le marché de l’art désigne le marché permettant les échanges des œuvres d’art. Il est donc le lieu de rencontre entre les œuvres, artistes et acheteurs. Tout comme dans la mode ou d’autres domaines, le marché de l’art se compose des catégories différentes, à aller voir sur http://www.limart.fr.   

Les différentes catégories du marché de l’art

marche-de-lart.jpg

À travers le marché de l’art, la consommation de luxe inclut, selon les sociologues, les œuvres proposées à partir de 2.000 €. C’est le résultat des études menées en 2003 à l’initiative d’Arprice. Bien sûr, l’art, même en matière de consommation de luxe, est sujet à des remises. Le marché de l’art a également été soumis à la crise financière de 2007, ce qui affecte le prix pour toutes les catégories. Par ailleurs, ce type de marché est classé sous deux principaux niveaux, dont le premier et le second marché. Le premier concerne la mise au marché d’une œuvre à l’initiative de l’artiste. Selon les études en 2006, plus de 50 % des premières ventes s’effectuent en galerie. D’une manière générale, ce sont les jeunes artistes qui s’intéressent à ce type de marché. Tandis que le second marché désigne les reventes en salles aux enchères.

Pour quel public ?

pour-quel-public.jpg

Les acteurs du marché de l’art varient généralement d’un pays à un autre. Les artistes, eux-mêmes, se procurent des fruits des talents de leurs collègues. Parmi les acheteurs d’œuvres d’art distribués au second ou au premier marché s’insèrent les collectionneurs d’art, les marchands dans des galeries d’art, les commissaires-priseurs, les antiquaires, les marchands d’art, les critiques d’art, les musées, les fondations d’art et les mécènes. Les banques privées peuvent aussi intervenir sur le marché de l’art.  À noter qu’en France où le titre d’expert en art n’est soumis à aucune réglementation, les brocanteurs ainsi que les professions d’antiquaires constituent les principaux acteurs de ce type de marché.